Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 15:08

Bon, voilà. La décision de la Communauté Rôliste est tombée : Vampire : le Requiem 2nd Edition ne passera pas par Ulule. Du moins, dans la schéma pensé aujourd’hui par Agate édition. Le phénomène est assez rare pour une campagne de financement participatif de JDR, surtout pour une aussi grande licence.


Les raisons peuvent être (très) nombreuses : objectif de départ très élevé, réputation mitigée de la 1ère version, trop de Vampire, trop de financements participatifs cet été (L’Appel de Cthulhu V7, INS/MV, Chroniques Oubliées etc.), communication, Stretch Goal, présentation du projet, vacances ?

L’explication tient probablement à la combinaison de plusieurs facteurs, mais il est toujours amusant de voir débattre les « spécialistes ».


Sans vouloir rentrer dans ce débat, voici pourquoi MOI, en tant que client potentiel, j’ai passé mon tour ce coup-ci. Ces remarques forment un avis personnel. N’y voyez aucune prétention de vérité !

  • C’est quoi Vampire : le Requiem ?

En bon ancien rôliste, j’ai connu les heures de gloire de La Mascarade… et entendu beaucoup de reproches en 2005 sur l’édition le Requiem.

Relativisions, mes MJ étaient déjà « vieux » à l’époque et bouleverser leurs habitudes ne pouvait qu’entraîner ce genre de réaction. Bilan : nous n’avons même pas essayé le jeu !

10 ans plus tard, mon apriori négatif aurait pu être balayé si j’avais compris en quoi consistait le jeu. La présentation Ulule explique les différences notables avec la V1, mais qu’est-ce que le JDR de Vampire : le Requiem ? En quoi consiste-il, quelle est son intention, l’objectifs des PJ, les enjeux, les règles ?

La Fiche du GRoG est détaillée mais ne dit pas en quoi il consiste. Même pire, la fiche précise que le jeu est incomplet et doit être utilisé avec Le Monde des Ténèbres. Vampire : le Requiem V2 ne serait pas complet ? ça brouille largement le message… A mes yeux, la page blogspot.fr est insuffisante.

Ne connaissant pas la V1, je termine la lecture du projet Ulule sans savoir vraiment en quoi consiste ce JDR. J’ai l’impression que cette campagne de financement s’adressait uniquement aux connaisseurs de la V1. Un tel objectif est réducteur et en complète opposition avec les crowdfunding qui ont marché en visant le public le plus large possible.

  • Des contre-parties trop complexes ?

« Livre de base standard avec paliers numériques et améliorations du LDB » Hein ? OK, je ne suis qu’un ingénieur parmi tant d’autres, mais j’avoue humblement n’avoir toujours pas compris comment étaient construites les contre-parties. Multiplicité ne rime pas toujours avec simplicité !

Les paliers étant différents, la variation de prix est floue et l’option « Early bird » perd tout son sens.

  • Une progression gelée

Quoi qu’on en dise, à mon niveau, la campagne a été largement relayée et son existence n’est pas passée inaperçue. Pourtant étrangement, le montant des participations s’est gelé en de-ça de l’objectif dès les premiers jours. Et ça n’a pas bougé pendant longtemps !

Sans tenter d’en expliquer les raisons, ce constat ne m’a pas encouragé à investir : la fragilité du marché, tout ça...

  • Un contexte de foulancement délicat cet été

J’ai participé à plusieurs crowdfunding dont les produits ne sont pas encore livrés : L’Appel de Cthulhu V7, INS/MV, Chroniques Oubliées, Polaris, Pavillon Noir 2. Maintenant, je préfère profiter de ce que j’ai acheté il y a quelques mois avant d’investir dans un nouveau projet.

  • Livraison dans un an, c’est long !

Inutile de paraphraser l’article du dernier CB sur ce nouveau modèle économique : certains éditeurs annoncent une livraison sous 3 mois et nous livre en 24. D’autres sont moins ambitieux mais dépassent quand même leur objectif. L’édition n’est pas un long fleuve tranquille… mais 1 an, c’est long ! Et savoir que le travail n’a pas commencé annonce clairement que l’éditeur marche sur des oeufs côté planning. A ce stade, je n’espère même pas être livré en 2016 !

Vaut-il mieux mentir sur les délais ? Certainement pas. Mais les bons élèves commencent à travailler leur copie avant de demander l’argent nécessaire au projet.

Savoir que le projet est commencé rapproche la date de livraison, rassure les acheteurs et permet de montrer une partie du fruit du travail.

  • Conclusion : partie remise

Pour obtenir mon soutien, il faut :

- revoir la communication autour du projet (clarté et public ciblé),

- me donner envie de jouer à Vampire : le Requiem… et me dire pourquoi !,

- m’expliquer clairement les avantages de recourir au financement participatif (et zapper les boutiques),

- me montrer que le travail est en route et ne dépendra pas d’une campagne de financement aléatoire,

- me proposer d’invertir cet hivers, quand le gros des campagnes en cours sera terminé.


Au final, c’est un départ raté aujourd’hui, plus qu’un échec. Avec 400 contributeurs et 40 000 euros, le public est là.

Reste à commencer le travail et soumettre le projet une seconde fois cet hivers avec des choses à montrer, une date de livraison plus proche et du concret.

Je n’ai pas d’inquiétude sur l’attrait du projet.


Attendons désormais des nouvelles d'Agate édition pour la suite à donner à la licence.

http://fr.ulule.com/vampire-requiem/

Partager cet article

25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 21:20
Vampire : le Requiem 2e édition

Ne traînez pas ! Plus que 15 jours pour découvrir, ou re-découvrir la seconde édition de Vampire : le Requiem (blood & smoke) !

 

Le site dédié : vampire-le-requiem.blogspot.fr
Sur Ulule : fr.ulule.com/vampire-requiem
Présentation de Vampire : le Requiem : bit.ly/1fxiZhr
Les nouveautés de la seconde édition de Vampire : le Requiem : bit.ly/1HcctXX
De la Mascarade au Requiem ou comment donner envie aux fans de la Masca d'essayer le Requiem : bit.ly/1eFRkux

 

Voici une interview de l'équipe réalisée par vampirisme.com, le site avec de vrais crocs dedans : www.vampirisme.com

Vampire : le Requiem 2e édition

Mon avis ?

Soyons honnêtes, je n'ai pas (encore ?) rejoins ce crowdfunding. D'une part, je ne suis pas fan de Vampire. D'autre part, j'ai déjà plusieurs JDR en attente de livraison... Et question délais, certains éditeurs ont largement abîmé ma confiance !

Pourtant ici, j'ai l'agréable sentiment de ne pas avoir à faire à des amateurs. Plusieurs raisons :

 

Agate RPG, un éditeur connu pour les Ombres d'Esteren

 

Le business case est dévoilé ! On travaille ici en toute transparence, où chaque poste de dépense est présenté (et cohérent)

 

Une démarche raisonnable. Pas de délais abérrant, un planning projet raisonnable, toujours dans une démarche de transparence.

 

Pas de goodies ridicules, pas de colier à pointes, pas de porte-clé à dents, pas de gommes anti-humanité etc. Comme Agate RPG l'annonce, ça évite de se disperser dans des à-cotés discutables et permet de rester concentrer sur LE projet.

 

Devant tant de bon sens, et en relisant les commentaires de la fiche du GRoG, je me dis que ce projet a du sens. Je vais le suivre avec attention... Et pourquoi pas participer ?

 

 

 

Vampire : le Requiem 2e édition

Partager cet article

Published by leroliste.over-blog.com
commenter cet article
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 19:48

Mathieu continue son tour du monde sur la campagne des Masques de Nyarlathotep, pour L'Appel de Cthulhu.

Pour le septième épisode, nous partons pour Shanghai.

Enjoy ! Et merci à Rôliste.TV

Partager cet article

Published by leroliste.over-blog.com - dans Cthulhu
commenter cet article
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 19:45

Mathieu continue son tour du monde sur la campagne des Masques de Nyarlathotep, pour L'Appel de Cthulhu.

Pour le sixième épisode, nous partons pour l'Australie.

Enjoy ! Et merci à Rôliste.TV

Partager cet article

Published by leroliste.over-blog.com - dans Cthulhu
commenter cet article
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 17:52
Critique : Appel de Cthulhu v4

Place au jeu !


C’est ce que je retiens après la lecture de cette v4. Simple (mais pas simpliste), elle rassemble toutes les spécificités de L’Appel en moins de 200 pages.


Au menu : règles, matos, contexte années 20, SAN, bestiaire, le Mythe, ses créatures, … et pas moins de 7 scénarios ! De quoi accompagner progressivement le Gardien dans l’univers de Lovecraft vu par Sandy Petersen.


Bref, si son esthétique peut sembler dépassée en 2015, cette édition reste pour moi la plus orientée “JEU”. Simple et efficace, elle délivre un message sans équivoque de ce qu’est le JDR L’Appel de Cthulhu dans son plus simple appareil.


Les éditions du jeu suivantes ne feront qu’épaissir cette (très bonne) base. Une joie pour les aficionados du détail, mais cela ne complique-t-il pas davantage l’accès au jeu ? Plus de pages n’apporte pas forcément une meilleure présentation du propos...


Mais comme on attribue pas la note maximum avec le simple argument “place au jeu”, rentrons un peu dans les détails :


La Forme : des illustrations pleine page couleur et une mise en page aérée qui encourage la lecture. Certes, on est loin des standards d’aujourd’hui mais les multiples encarts et les dixaines d’illustrations de type gravure agrémentent la lecture sans perturber l’attention.


Le Fond : inutile de revenir sur l’orientation résolument “jeu”! L’ouvrage est pensé pour l’initiation. Avant-propos et Introduction fixent le cadre et le but du jeu dans L’Appel de Cthulhu. L’ensemble de l’ouvrage poursuit cette même logique et alterne pêle-mêle inspirations, conseils et aides de jeu.


Cette construction a un énorme avantage : la lecture se fait d’une traite et le monde de Lovecraft se dévoile peu à peu.


Par contre, et c’est le principal défaut de l’ouvrage : pour combler les vides et favoriser l’immersion, il y a de tout, et dispersé un peu partout. Il y a même une FAQ en fin d’ouvrage, c’est pour dire ! La table des matières est conséquence (2 pages), mais un index manque à l’Appel pour profiter pleinement de toutes les ressources mises à disposition du Gardien.


Une particularité : les 7 aventures variées. On pourrait débattre longuement sur le choix, mais plusieurs sont des références du genre. Elles sont faciles à prendre en mains et offrent de longues heures de jeu !


Conclusion : les auteurs nous ont concocté ici un petit bijou : tout ce qu’il faut pour démarrer simplement, vite et bien. Si vous allez à l’essentiel (en remettant à plus tard les monstres, ouvrages du mythe, règles avancées etc.), le jeu et ses mécaniques sont appréhendées en quelques heures et vous êtes prêts à entrer dans l’univers de Lovecraft !


1990 vs 2015 : depuis 1990, la gamme de L’Appel a explosé : les époques, les styles et les règles etc. Toutes les ressources se sont multipliées pour constituer 800 pages dans la prochaine V7 VF ! Si l’on ne peut que s’en réjouir, ça risque de refroidir de Gardien en herbe...


Bienvenue dans le monde terrifiant de L'Appel de Cthulhu !


Ma note : 5/5

Partager cet article

Published by leroliste.over-blog.com - dans Mes critiques Cthulhu
commenter cet article
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 20:47
Nephilim : Bordeaux Occulte

Découvrez un Bordeaux occulte grâce à Hubert Terrieux (Ouroboros) :


Bordeaux, ville hautaine et hypocrite, cachée derrière ses masques de pierre, n’est pas un lieu facile pour les immortels.
Attachée à ses traditions, elle est un trésor de sapience, porté par le Fleuve de la Garonne.
Mais elle est aussi un piège magique, patiemment tissé par les arcanes mineurs, en particulier les Mystères.
Patrie de l’arcane de la Justice, à travers Montesquieu, mais aussi du Denier, dont l’influence transpire dans l’indépendance bourgeoise de la ville et le colonialisme, Bordeaux est restée rigide et peu permissive.
Mais d’un autre côté, le Jugement, en suivant l’irrévérence de la Boétie, et le Fleuve du Midi, en s’oubliant dans l’ivresse du vin, ont eux aussi sculpté la cité à leur manière.
C’est l’opposition entre cette décadence occulte et cet élitisme suranné, entre la dignité hypocrite d’un passé lointain et le désir bouillonnant d’une liberté d’entreprendre ou de critiquer, qui fonde l’ambiance des salons bordelais.

Partager cet article

Published by leroliste.over-blog.com - dans Nephilim
commenter cet article
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 23:06

Arf... Allez, j'ose, parce qu'on est entre nous. Si la boîte collector m'interpelle (en bien), ben l'écran... non. Bof.
Si l'idée "déstructurée" ne me dérange pas, j'ai du mal à percevoir le message sensé se dégager de l'illustration.
Que retiendront les joueurs après quelques heures passées devant l'écran ? Difficile à dire.

Etrangement, ça me fait penser à du Nephilim. Une impression qui se dégageait déjà à la lecture du pich : "incarne un être humain, corps d’accueil, agir comme un humain, etc.
Mais nous découvrirons tout ça dans quelques mois.

Et puis peut-être auronsnous la chance d'être consultés sur une illustration alternative ? Croisons les doigts :)

INS/MV 5... Un écran définitif ?

Partager cet article

Published by leroliste.over-blog.com - dans Actualité rôlistique
commenter cet article
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 08:10

Source : adjr

Vous êtes en panne d’inspiration pour donner de la vie à votre village médiéval ? Pas de problème, voici des centaines de métiers oubliés qui seront autant d’occasion pour décrire une boutique, un commerçant, un personnage historique de manière crédible.

http://www.vieuxmetiers.org/metier_old.htm

http://www.vieuxmetiers.org/metier_old.htm

On y apprend par exemple que :

- le Langueyeur n’a pas son pareille pour examiner la langue d’un porc pour voir s’il est sain,

- le Brilleux piège les oiseaux la nuit au flambeau,

- le Fourbisseur garnit, monte et vend toutes sortes de sabres et d’épées,

- le Racol enrôle les futurs soldats pour l’armée ou la marine.

La liste fera aussi le bonheur des organisateurs de jdr Grandeur Nature médiévaux – Quand il s’agit de rédiger 140 rôles pour les habitants d’une ville.


Un travail de titan de D.Chatry – Bonne découverte !

Source : adjr

Partager cet article

Published by leroliste.over-blog.com - dans Blogosphère Outils rôlistiques
commenter cet article
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 07:56

Source : ajdr.org

La British Library est la bibliothèque nationale du Royaume Uni, l’équivalent de notre BNF (dont je vous encourage toujours à redécouvrir l’immense travail documentaire).


Elle alimente depuis peu un compte Flickr mettant à disposition du public un important catalogue d’images.

Qu’y trouvera le rôliste farfouilleur parmi ses milliers de références et ses 31 galeries ?

- des planches architecturales rétro,

- des milliers de cartes d’époques un peu en vrac, (une autre galerie) mais avec de très bonnes surprises pour un scénarii sur le pouce

- des illustrations vieillottes pour bidouiller vos vieux documents ou grimoires alchimiques,

- des couvertures de livres d’époque (le pied si vous préparez un GN victorien),

- des planches orientées sciences naturelles qui ne demandent qu’à être retouchées pour servir de prétexte à un scénario de chasse naturaliste,

- des plans techniques rétro et des diagrammes pour faire sérieux sur vos aides de jeu « document top-secret »,

- de rares photos de la première guerre côté Indes – pour donner du cachet à vos personnages de vétérans lovecraftiens,

- des gravures de navires pour vos campagnes de Septième Mer,

- des gravures de châteaux pour vos intrigues à la 9è Porte ou à la Eyes-Wide Shut,

- des blasons à gogo pour vos scénarii Pendragon,

- une petite poignée de gravures rétro de Science Fiction

- et des tas d’autres trucs rares

Ombre au tableau : c’est vraiment le foutoir sur Flickr pour trouver ce qu’on cherche.

Pour les plus exigeants, vous pourrez aussi vous lâcher sur l’Himalayen site officiel de la British Library. Sa rubrique « Collection » possède une base de données de journaux d’époque et même une base de sons assez impressionnante. Son originalité principale est de géolocaliser chaque son (si la grenouille Française de Lorraine ne fait pas assez « vrai », vous pourrez lui préférer un bruitage de grenouille plus british du sud de l’Angleterre)

Source : ajdr.org

Partager cet article

Published by leroliste.over-blog.com - dans Blogosphère Outils rôlistiques
commenter cet article
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 09:37

A nouveau avec une personnalité du Monde du Jeu, en l’occurrence Fred le sympathique patron de la boutique l’Oeuf Cube. Première boutique parisienne de jeux spécialisés !


Fred est tous les jours au contact des consommateurs de notre hobby favori et a donc un retour concernant leurs désidératas.


Mais lOeuf-Cube c’est aussi des anecdotes que vous découvrirez en visionnant cette petite vidéo de 5mn.


Merci à Farid Ben Salem pour sa chaîne Youtube de « La Petite Interview ».

Partager cet article

Published by leroliste.over-blog.com - dans Interview
commenter cet article