Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 16:00

« Je ne sais pas si tu te souviens comme la sensation est désagréable, au moment du transfert. Mais notre lutte fut brève. Quelques secondes plus tard, j’étais devant une glace pour tenter de m’habituer à mon nouveau corps. Whilemina est une jolie femme... mais il y avait bien trois mille ans que je n’avais pas habité un corps féminin ».


 

Une intégrale de trois volumes

 

Cette intégrale comprend Le Chant de la Terre, Diapason d’orichalque et La part du diable, trois volumes parus il y a une vingtaine d’années. Isabelle et David Collet sont proches des auteurs du jeu de rôle Néphilim dont la première édition est sortie en 1992. C’est donc tout naturellement qu’ils ont développé ces romans basés sur une aventure écrite pour le jeu. À noter que l’illustrateur de couverture œuvrait lui aussi sur le livre de l’époque.


 

Un monde ancien et parallèle

 

Les Néphilims sont des êtres immortels liés à l’un des cinq Ka éléments : terre, feu, air, eau et lune. Ils habitent un corps humain et quand leur corps d’accueil meurt, ils passent vers un autre mortel, détruisant son esprit au passage. À ce titre, ils sont considérés comme des abominations par les rares personnes qui connaissent leur existence, comme les Templiers et les nombreux ordres qui leursont liés.

 

Les Néphilims sont des êtres solitaires, mais devant un adversaire qui se renforce, cinq d’entre eux, qui représentent chacun l’un des Ka éléments, coopèrent pour tenter de déjouer le complot des Templiers. Il faut dire que la survie de toute leur espèce semble en jeu…


 

Du jeu de rôle au roman

 

Isabelle et David Collet sont proches du monde du jeu de rôle et l’on ressent cet héritage dans la construction du roman, qui illustre à merveille le monde et l’ambiance du jeu de rôle. Pour les connaisseurs du jeu, l’intrigue apporte cependant moins de surprises.

 

Le récit fait la part belle à de nombreux flash-back qui permettent de raconter l’histoire des héros et des Templiers en évitant la narration chronologique, et en maintenant un rythme dynamique. Mais le procédé, intéressant en son début, se révèle un peu trop systématique pour parvenir à surprendre au fil des chapitres.

 

Les Néphilims et leurs particularités sont parfaitement mis en scène et exploités, le rythme est soutenu et l’intrigue révèle quelques bonnes surprises. Le tout donne un livre agréable à lire et la possibilité de découvrir l’univers d’un jeu de rôle passionnant.

 

Chris de Savoie

Source : actusf.com

Plus de détails sur Mnemos.com

Partager cet article

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Nephilim
commenter cet article

commentaires