Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 23:38

Cléopâtre...

Rarement un personnage historique n'a donné cours à autant de légendes. La récente biographie d'une Américaine rétablit la vérité sur la dernière reine d'Egypte.

Texte Karine Parquet.

 

 

  • 1 Elle est égyptiennecleopatra-portrait.jpg

FAUX – Pas une goutte de sang égyptien ne coule dans les veines de Cléopâtre.

Celle qui gouverne l’Egypte pendant vingt-deux ans (51-30 av. J-.C.) est grecque. Elle est l'héritière de la Dynastie des Ptolémées qui dirigent le pays depuis le partage de l'empire d'Alexandre le Grand, à sa mort, en 323 av. J.-C. Fille du roi Ptolémée XII, Cléopâtre est née en 69 av. J.-C. à Alexandrie, alors capitale du l'Égypte. L'identité de sa mère est incertaine. Comme de nombreux enfants du roi, c'est peut-être une bâtarde, mais son destin de reine n'en est pas contrarié peur autant. A la mort du son père, elle épouse son jeune frère Ptolémée XIII.et monte avec lui sur le trône. Elle n'a que 18 ans.

 

 

  • 2 C’est une fine politicienne

VRAI - Quand elle arrive au pouvoir. ! Égypte est en déclin. Le pays est menacé par Rome qui voudrait bien l'annexer. En conflit ouvert avec son frère Ptolémée XIII, elle demande son appui à César, l’homme fort de Rome, et devient sa maîtresse.

«Si elle n'avait pas réussi à obtenir le soutien de César, elle aurait certainement disparu de l'Histoire » , note l'historien Michel Chauveau.

Décidée à sauver l'indépendance de son royaume, elle se comporte en vassal modèle.

Elle accepte, par exemple, que des troupes romaines soient stationnées sur son territoire, et s'installe à Rome. Mais après l'assassinat de César, elle retourne en Egypte, et gouverne seule celle fois. Habile stratège, elle dirige fermement les affaires militaires, sait calmer les insurrections à Alexandrie, et mener la flotte au combat contre les ennemis de Rome. Elle gère aussi parfaitement l’économie de son pays, surveille les rendements de l’agriculture et n’hésite pas à dévaluer la monnaie en période de crise.

Enfin, lorsque Marc Antoine devient le nouveau représentant de Rome en Orient, elle le séduit. Tombé sous le charme, il va la suivre et s'installer à Alexandrie.

 

 

  • 3 Sa beauté est sans pareil

cleopatre-tableau.jpegFAUX - Les stars hollywoodiennes qui ont incarne Cléopâtre au cinéma ont grandement contribué à forger la légende d'une très belle femme. Pourtant, la reine d'Égypte n'avait probablement ni la grâce d'Elizabeth Taylor, ni la plastique de Monica Bellucci. « Sa beauté n'était pas si remarquable » note l’auteur latin Plutarque. Les rares traces historiques le confirment : des pièces de monnaie frappée à son effigie la représentent avec de grosses lièvres, un menton plutôt proéminent et un grand front. Tout aussi légendaire, le petit nez de Cléopâtre émis en réalité plutôt... crochu ! César et Marc Antoine auraient été surtout séduits par son intelligence, son humour et sa force de persuasion. « Sa voix était pleine de douceur » relate Plutarque, et les charmes de sa conversation laissaient dans l'âme un aiguillon qui pénétrait jusqu'au vif.

 

 

  • 4 Elle est très cultivée

VRAI - Alors que l'éducation des filles était négligée dans le monde grec, ce n'est pas le cas en Égypte. Cléopâtre, logée dans le palais royal qui jouxte la célèbre bibliothèque d'Alexandrie, bénéficie des meilleurs enseignements.

« Une éducation proche de celle que reçu César lui-même » note sa biographe la plus récente, l'Américaine Stacy Schiff. Elle est incollable en littérature, en arithmétique, en géographie, en astronomie ou en sciences, et douée en langues : elle en maitrise au moins huit. Elle est d'ailleurs l'unique souveraine de sa dynastie à parler l'égyptien, la langue des sept millions de paysans qu'elle gouverne. Même ses détracteurs reconnaissent sa remarquable intelligence et son talent d'oratrice.

 

 

  • 5 C'est une femme émancipée

cleopatre-p2.gifVRAI - Dans l'Egvpte antique, les femmes jouissent d'une totale parité. Elles héritent à parts égales avec leurs frères, gèrent leurs biens de manière indépendante, et ont même le droit de divorcer. Mais Cléopâtre aurait pu n'être qu'une reine potiche. C’est loin d'être le cas. « Elle reste l'unique reine à avoir régné seule (après la mort de ses maris), et mené un si grand rôle dans les affaires extérieures » souligne le romancier Xavier Milan. Les reines qui l'ont précédée ont toutes gouverné avec leurs époux. y compris Néfertiti (la femme d'Akhenaton) ou Néfertari (l'épouse de Ramsès II ). La liaison qu'elle entretient avec César est également très étonnante pour l’époque, non seulement parce qu'ils sont de nationalités différentes mais surtout parce qu'elle relève d'un choix délibéré. Aucun parent masculin n'a « arrangé » cette relation.

 

 

  • 6 C'est une amante insatiable

FAUX - Remariée à un autre de ses frères, Ptolémée XIV, après la mort accidentelle de son premier mari, Cléopâtre s'installe à Rome pendant deux ans aux côté de César. So shocking pour la morale romaine ! Pour les auteurs latins, Plutarque, Suétone ou Pline l'Ancien, elle n'est qu'une prostituée qui obtient ce qu'elle veut de l’empereur en lui accordant toutes sortes de faveurs sexuelles. Pour la discréditer, ils lui prêtent de multiples amants. Mais aucun de ces historiens n'est son contemporain. Plutarque, par exemple, l'auteur latin le plus prolifique à son égard, est né 76 ans après sa mort ! Ces auteurs latins s'attachent à réécrire l'Histoire à la gloire des vainqueurs. Ils la décrivent donc comme une femme perfide, cherchant à éloigner les grands hommes romains de leur devoir. En réalité, excepté les mariages forcés avec ses deux frères, on ne lui cannait que deux liaisons : Jules César puis Marc Antoine. Relations politiques ou vraies passions amoureuse ! Difficile de répondre. Mais pour Stacy Schiff, une chose est sûre : Marc Antoine, avec qui elle a eu trois enfants était profondément épris d'elle.

 

 

  • 7 C'est une reine populaire

cleopatre-angelina.jpegVRAI – Littérature, peinture, opéra, cinéma... Si 1’on considère les nombreux artistes qu'elle a inspirés, la reine d'Egypte est l'une des figures les plus célèbres de l’Histoire. Mais elle fut aussi appréciée de son vivant. « Cléopâtre gère exceptionnellement bien la politique intérieure,  relate Stucs Schifi Elle bénéficie du soutien du peuple et son règne se distingue par l'absence de révoltes. » Parmi les rares documents retrouvés, un papyrus grec, daté de 35 av. J.-C., lui attribue le surnom de Philopatris, signifiant « qui aime sa patrie ». Plutarque laisse entendre qu'elle était plus proche de son peuple qu'aucun autre Ptolémée avant elle. « Mais elle a accordé des privilèges exorbitants aux Romains, et la bourgeoisie égyptienne devait lui en vouloir », nuance Michel Chauveau.

 

 

  • 8 Elle est cruelle et sans pitié

VRAI et FAUT - Sentant son trône menacé, Cléopâtre a fait assassiner son deuxième mari, et probablement d'autres de ses frères et soeurs. « Un scénario classique au sein des familles royales hellénistiques, rappelle Michel Chauveau. Elle n'est pas plus féroce qu'un autre. » Son père s'est ainsi débarrassé de nombreux rivaux de la mime manière. Mais ce mythe d'une « reine-tueuse », va être colporté de siècle en siècle. Au XIX siècle. on va même jusqu'à raconter qu'elle off rait une nuit d'amour à qui était prêt à la payer de sa vie ! Fait plus probable rapporté par Plutarque : la souveraine testait l'effet de ses poisons sur des prisonniers condamnés à mort.

 

 

  • 9 Elle s'est suicidée, piquée par un serpent

FAUX - Les circonstances de sa mort, le 12 août, en 30 av. J.-C., restent mystérieuses. La version officielle, qui semble bien peu vraisemblable, veut que Cléopâtre se soit donné la mort en se laissant piquer par un serpent, lorsqu’elle apprend le suicide de Marc Antoine. Empoisonneuse patentée, la reine aurait plutôt avalé un breuvage mortel si elle avait voulu mettre fin à ses jours. La légende du serpent relève du symbole, puisque le cobra représente le pouvoir royal. S'appuyant sur son caractère déterminé, les historiens pensent aujourd'hui que Cléopâtre a tenté de négocier avec Octave (le futur empereur Auguste) pour sauver son pays, ses enfants, sa vie... sans suces. Sachant qu'elle disposait encore de nombreux appuis à Rome, elle a sans doute été empoisonnée, et son meurtre, déguisé en suicide.

      cleopatre-doll.jpg

 

  • 10 Après sa mort, l'Égypte disparaît

VRAI - Cléopâtre est bien la dernière souveraine d’Egypte. A sa mort, le pays devient une province romaine, et ne retrouvera son autonomie qu'au XV siècle. Auguste et les empereurs qui lui succèdent conservent cependant un rite d'intronisation comme pharaon. Le culte des dieux égyptiens, comme Isis et Osiris reste également très prospère dans l'Empire romain jusqu'au IVe siècle. Certains préfèrent donc situer la fin de la civilisation pharaonique en 535, avec la conversion du dernier temple égyptien en église copte.

 

 

 

 

Source : Ça m’intéresse, N°361 de mars 2011

 

 

Pour en savoir plus : 

« Cleopatra, A life», Stacy Schill, éd. Little Brown and Company (2010). La biographie la plus complète.

« Cléopâtre au-delà du mythe », Michel Chauveau, éd. Liana Levi. Un ouvrage historique.

« Le dernier secret de Cléopâtre », Xavier Milan, éd. Alphée (2012). Un roman enlevé, sur les traces de Cléopâtre.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Perles de l'Histoire
commenter cet article

commentaires