Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 18:21

Suite à la découverte de la nouvelle mascotte de l'année 2011 (lire : Tenga : GROG d'OR 2011 !), je me suis penché sur ce renommé "concours". Le GROG d'OR, ce prix qui influence tant de rôlistes dans le choix d'un nouveau jeu.

 

Outre le gage de qualité que représente ce prix, c'est aussi (souvent) l'assurance d'une certaine pérennité pour la gamme concerné... 

 

Mais comment s'en sortent les éditeurs ? Comment se classent-ils ? Certains ont-ils raflé davantage de fois cette récompense ?

 

Voici un graphique en guise d'introduction. Quelques explications s'en suivent !

 

grogor_editeurs400.jpg

Graphique d'analyse du GROG d'OR / éditeurs

 

  • Hypothèses de travail :

- A l'exception des JDR récompensés par le GROG d'OR, ne sont abordés ici que les JDR en VF

- Un JDR nominé à 2 reprises compte comme 2 JDR pour l'éditeur

 

 

  • Faits marquants :

2D Sans Faces : 2 nominations de Nightprowler et 1 GROG d'OR pour Nobilis

7ème Cercle : une productivité incroyable avec 9 JDR et seulement 3 GROG d'OR. 3 nominations pour Qin

Asmodée : seulement 2 JDR (INS/MV et COPS) avec 1 GROG d'OR pour l'excellent et 2 fois nominé COPS !

Bibliothèque Interdite : Warhammer (nominé 2 fois) et Warhammer 40k avec 2 GROG d'OR à la clé ! Quel résultat !

Black Book éditions : 7 (grosses) gammes mais sans récompense à la clé

John Doe éditions : 6 JDR à fort caractère (depuis 2007 seulement) et gros potentiel puisque récompensés par 2 GROG d'OR !

 

 

  • Conclusion :

Les explications ci-dessus parlent d'elles-mêmes, mais côté grosses-maisons-de-production une certaine tendance semble se dégager : 

Alors que 7ème Cercle voit sa productivité régulièrement récompensée, les éditions John Doe "cartonnent" par des choix particulièrement habiles. Et si l'on excepte Bibliothèque Interdite, qui mise tout sur l'univers Warhammer, les éditions éditions Black Book produisent de bonnes productions qui ne parviennent pas à faire la différence.

 

NB : la conclusion de cette analyse est volontairement consensuelle (n'en déplaise à certains). En effet, faute d'informations explicites sur les critères de jugement utilisés par le GROG, difficile de conclure sur la qualité de production des éditeurs. 

Cette pré-analyse va donc être suivie par d'autres, complémentaires, afin de lever certaines de ces interrogations.

Les coursives du GROG n'ont qu'à bien se tenir !

Partager cet article

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Parlons JDR
commenter cet article

commentaires

Jorune 17/05/2011 10:05



Interessant ces statistiques. Bien sûr, on ne peut tout prendre au premier degré et sans pincette mais cela reste un indicateur assez interessant.


Merci!



leroliste.over-blog.com 18/05/2011 01:38



Affaire à suivre donc ! Car je travaille déjà à quelques analyses autrement plus pertinentes...