Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 22:09

Top 10 des îles réelles encore plus flippantes que celle de Lost

 

Palmiers, plages de sable blanc, soleil et jungle pleine d'oiseaux multicolores, voilà à peu près l'idée qu'on se fait tous d'une île paradisiaque. Contrairement à l'île de Lost, vous ne risquez pas de croiser d'ours blancs ou d'étranges fumées noires tueuses, mais attention toutefois à ne pas vous rendre n'importe où sans faire quelques vérifications. Comme va vous le prouver ce top, il existe un paquet d'îles a priori inoffensives et qui s'avèrent pour le moins flippantes. Voici le top 10 des îles sur lesquelles on vous déconseille de partir en vacances.


Île d'Hashima- Japon

01-copie-1.jpgL'île d'Hashima au Japon est un bout de caillou qui pourrait faire penser à Alcatraz ou à un navire de guerre (c'est même là qu'elle trouve son nom). Des 1810, la mine de houille présente sur l'île est exploitée, d'immenses constructions y sont érigées et Hashima devient l'endroit le plus densément peuplé du monde. Pendant la guerre, les Japonais y font travailler 800 prisonniers coréens, 120 n'en reviendront pas. Aujourd'hui totalement abandonnée, Hashima est une effrayanteîle fantômeoù la nature reprend peu à peu ses droits.

 

 

Île de North Sentinel - Inde

02.jpgSi vous voulez passer de petites vacances au soleil, on vous déconseille d'aller sur l'île de North Sentinel dans le golfe du Bengale. Officiellement administrée par l'Inde, l'île de 72km2 est dans les faits habitée et contrôlée par une tribu autochtone nommée "Les Sentinelles" refusant tout contact avec le monde extérieur. Ils ont d'ailleurs déjà tué des pêcheurs un peu trop aventureux et tiré à l'arc sur les hélicoptères venus photographier leur territoire. Si l'accès à l'île est interdit, des braconniers s'y aventurent, mettant en danger la survie des chasseurs-cueilleurs.

 

 

Île de Queimada Grande - Brésil

03.jpgSi on vous dit que ce petit paradis au large des côtes du Brésil est interdit au public, vous allez dire que c'est vraiment trop injuste. Si on vous dit maintenant que son surnom c'est "l'Île aux Serpents" et qu'on y trouve la densité de Bothrops insularis la plus élevée au monde (entre 1 et 5 par m2) et qu'on en trouve sur la plage comme dans les arbres ou au sommet de la montagne, vous changez d'avis ? Voiiilà.

 

 

 

Île de Poveglia - Italie

04.jpgL'île de Poveglia posée dans la lagune de Venise est un petit condensé d'histoire glauque et morbide. Les Romains s'en servirent pour isoler les victimes de la peste et la tradition est restée : lors des épidémies de peste noire qui jalonnèrent le Moyen-Âge, on déposa sur Poveglia les personnes atteintes par la maladie, vivantes ou mortes. Pour parfaire le tableau, c'est un hôpital psychiatrique qui y ouvre ses portes en 1922. La légende locale affirme que les patients y voyaient les fantômes des victimes de la Peste. Elle raconte aussi qu'un docteur y torturait ses patients avant de tomber (ou d'être poussé) du haut du clocher. Fermé en 1968, l'hôpital est aujourd'hui à l'abandon, tout comme l'île, interdite aux visiteurs.

 

 

 

Île de Ramree - Birmanie

05.jpgParfois, il suffit d'un seul petit fait divers pour faire la réputation d'un endroit. Pour l'île de Ramree, le petit fait divers en question est inscrit au Guinness des records comme étant le plus grand massacre d'êtres humains par des animaux. Février 1945 : fuyant les forces anglaises, 1000 soldats japonais s'enfoncent dans la mangrove. Au petit matin, quand les anglais pénètrent dans l'épaisse forêt, ils ne retrouvent que 20 soldats apeurés. Les autres avaient été boulottés par des milliers de crocodiles. De quoi bien vous dégoûter des rando en forêt.

 

 

 

Îles d'Izu - Japon

06.jpgL'archipel d'Izu regroupe plusieurs petites îles volcaniques, mais celle qui nous intéresse est la belle Miyakejima. Pourrie par les régulières éruptions volcaniques et le rejet de gaz sulfureux, l'atmosphère y est quasi-irrespirable. À tel point qu'en 2000 l'île fut évacuée et interdite d'accès pendant 5 ans. Aujourd'hui, les anciens habitants sont revenus sur Miyakejima, mais leur vie a légèrement changé puisqu'ils sont obligés de porter un masque à gaz en permanence. De quoi faire de belles photos bien flippantes.

 

 

Île des poupées - Mexique

 

07.jpgSi Wes Craven avait voulu inventer l'île des Poupées, il ne se serait pas pris autrement. L'histoire qui se cache derrière ces arbres remplis de poupées désarticulées est un scénario d'horreur. Dans les années 50, Don Julian Santana Barrera décide d'aller vivre en ermite sur cette petite île. Or Julian est légèrement obsédé par la noyade d'une jeune fille arrivée à la même époque. Il commence alors à accrocher des poupées partout dans l'île, persuadé qu'il aide l'esprit de la fillette à trouver le repos. Jusqu'à sa mort en 2001, il décorera son bout de terre. Inutile de vous préciser que Don Julian a été retrouvé noyé au même endroit que la fillette.

 

 

Île de Clipperton - France 

08.jpgClipperton est une petite île française paumée dans le Pacifique qu'on pourrait vous décrire comme "un tas de caillou tout plat avec quelques arbres et pas d'eau douce." C'est pourtant là que le Mexique décida d'implanter une exploitation de guano en 1906, une exploitation totalement dépendante des ravitaillements de la marine mexicaine. Sauf qu'en 1914, la révolution mexicaine a un peu occupé la marine qui a oublié d'aller filer de l'eau et de la bouffe aux 100 personnes de Clipperton. Après avoir refusé d'être évacués par un navire américain en 1915, tous les hommes de l'île moururent de carences diverses ou en tentant de quitter l'île sur un radeau de fortune. Le gardien du phare, Alvarez, se proclama alors "Roi" et se mit à violer et tuer toutes les femmes de l'île, avant d'être lui-même tué par une de ses victimes, Tirza Rendon. Le 18 juillet 1917, un navire américain secourut les derniers rescapés : 4 femmes et 7 enfants.

 

 

Great Isaac Cay - Bahamas 

09.jpgÀ force de paumer des bateaux dans le triangle des Bermudes, des mecs ont décidé de faire un phare sur un tout petit îlot nommé Great Isaac. Pendant près d'un siècle, le phare était donc occupé par 2 gardiens, jusqu'au 4 août 199, date à laquelle les 2 hommes de service de mois-là ont disparu. Personne ne sait vraiment ce qui s'est passé même si la thèse la plus probable est celle d'un ouragan ayant emporté les 2 hommes quelques jours avant. Après cela, le phare est devenu automatique. S'il n'y avait que ça, ça pourrait encore aller, mais la légende raconte qu'un navire se serait échoué au XIXe sur l'îlot, tuant tous ses passagers sauf un très jeune enfant, et que sa mère, la "Grey Lady" peut encore être vue et entendue les soirs de pleine Lune. Parfait parfait.

 

 

Île Gruinard - Écosse

 

10.jpgGruinard ou quand une île relativement sympa avec des petits moutons se transforme en enfer chimique quand l'armée britannique décide de se chauffer à la guerre bactériologique "juste pour voir". En 1942, les Anglais balancent donc des bombes à l'anthrax et regardent comment réagissent les moutons. (Plutôt mal.) L'île est placée en quarantaine et le gouvernement n'entamera le processus de décontamination qu'en 1986 en arrosant l'île de formol. De nouveaux moutons y sont placés sans qu'aucun problème de santé ne soit constaté. En 1990, l'île est rouverte au public, mais personnellement on passera notre tour.

 

Source : top-ile-lost-flippantes

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Inspirations
commenter cet article

commentaires