Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 20:05

La maison en pierre de Taga

taga1.jpgAux îles Mariannes les ruines de grandes colonnes en pierre angulaire hémisphérique, ressemblant à des champignons. Ces pierres droites sont disposées dans de doubles rangées de 6 à 14 pierres. C'est la maison du chef Taga. L'île de Tinian a deux des plus grands megalithes encore debout. 

 

taga2.jpgLes piliers sont de 5.5 m de circonférence à la base et de 4.5 m au dessus. Ils sont haut de 3.7 m et soutiennent des bases de 1.5 m de hauteur et 1.8 m de diamètre. Chaque monolithe de corail pèse environ 30 tonnes. Il y avait à l'origine 10 piliers disposés dans deux rangées parallèles. Selon la légende, quand la dernière pierre tombera, le chef reviendra sur Tinian ...

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Mystères d'Histoire
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 20:01

 Le mur de l'Ancienne ville sous marine de Hujing 

penghu.jpgDans la profondeur de l'eau entre 25 à 30 mètres, il y a des murs plats de roche s'étendant sur plus de 100 mètres sur environ un mètre de hauteur et 50 centimètres d'épaisseur. Les murs sont disposés dans une direction est-ouest. Certaines des sections murales ont des pavés arrondis la longue formation linéaire de la structure sous-marine de roche provient certainement de travaux et n'est probablement pas naturel. Selon des scientifiques, il y a des explications normales pour les formations de roche linéaires. Le professeur Tsao Nu-chung, chef de section à l'enquête géologique centrale de Taiwan, a dit que les basaltes d'inondation et d'autres types d'éruptions volcaniques de lave peuvent également créer ces formations linéaires, dues aux joints inhérents et aux structures planaires des roches plutoniques.

Ces ruines sont peut être celles de la civilisations perdues et légendaires des eaux de Penghu, entendues dans de vieux folklores et mythes taiwanais. Elles auraient entre 7.000 ans et 12.000 ans.

Il pourrait y avoir eu une ville dans ces eaux, maintenant submergée sous l'océan pacifique! Selon les rapports d’anciennes Archives du Conté de Penghu on lit, si l’on regarde de très haut au-dessus de Hujing, on peut voir une longue ligne de remparts sous la mer. On l’appelle habituellement le "La profonde piscine de Hujing". En 1982, des plongeurs professionnels ont trouvé l’emplacement précis de la ville engloutie de Hujing. de l'île de Penghu!

L’ancien mur était en forme de croix. Les mesures au compas montrent qu’il indique avec exactitude les directions nord-sud et ouest est à angle droit. Le mur fut principalement construit en pierre de basalte et était recouvert d’algues. Il avait environ 160 mètres d’ouest en est, et environ 180 mètres du nord au sud. Il est épais d’environ 1.5 mètres sur le haut et d’environ 2.5 mètres sur le bas. Certaines parties sont inégales à cause de l’érosion, cependant les interfaces entre les pierres sont très serrées. Au nord, il y a une construction ronde en forme d’assiette. Le diamètre du mur extérieur est de prés de 20 mètres, avec un mur intérieur de prés de 15 mètres.

A ce moment, quelques personnes pensèrent que la cité engloutie était en réalité une extension de Huljing s’enfonçant dans la mer. Cependant, les recherches des géologues indiquèrent que si le mur était formé de rochers naturels, il aurait été intact et d’une seule pièce. D’un autre coté, s’il était de la main de l’homme, il devrait avoir des parties distinctes. De plus, si le mur est très long et droit, il est très probablement construit par l’homme. Spécifiquement , les pierres sont toutes de tailles similaires, avec des angles droits, et un enduit entre les pierres. De même, les endroits creux sur le mur étaient en forme de croix, avec des interfaces plates et lisses. Ceci correspond totalement aux standards de construction d’aujourd’hui.

Graham Hancock, un écrivain anglais, est reconnu dans le monde entier pour ses livres, comme Les Empreintes des Dieux. En août 2001, lui et sa femme ont rejoint les chercheurs chinois et japonais pour explorer cette région. Il a expliqué que les pierres de la cité sous-marine engloutie sont clairement différentes des structures de pierres naturelles, en faisant plus probablement une construction d’origine humaine. Apparemment, les pierres de la cité sous-marine engloutie de Hujing sont positionnées exactement du nord au sud, et de l’ouest à l’est. Ces pierres ont aussi des surfaces plates et lisses; Elles sont alignées de façon si serrée que seul un couteau fin peut s’infiltrer entre les joints. L’opinion de Hancock est que ceci est de la main de l’homme et ne peut pas être un produit naturel.

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Mystères d'Histoire
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 19:52

Les ruines du Pacifique : labyrinthes de Kerama au Japon (Micronésie)

 

Les cercles en pierre, du " labyrinthes de Kerama ", aux profondeurs de 27 et 33 mètres. On ne l'a pas encore déterminé si ce sont des phénomènes naturels ou des structures travaillés. Cette terre était pour la dernière fois au-dessus de niveau de la mer il y a environ 10.000 ans. La disposition de ces pierres fait penser aux ruines sous-marines des Bahamas de lîle de Bimini et l'île d'Andros aux Caraîbes ainsi que " L'oeuf centre du monde " sur l'île de Paques.

 

kerama01.jpgLes trous circulaires synthétiques sont sur le sommet d'un petit bâti 5 et 20 mètres sous l'eau pas loin de la côte d'Aguni. Il est possible que ces trous ont été des puits, quand le sommet du bâti était au-dessus de l'eau. Des îles ont été souvent employées comme cimetierres il est possible que ces trous soient des tombes.

kerama02.jpg

kerama03.jpgCela expliquerait pourquoi certains ont deux chambres, une verticale en bas, et une horizontale decôté, la manière la plus simple pour un deuxième enterrement dans le même espace sans déranger le premier. 

 

 

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Mystères d'Histoire
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 19:46

Les ruines sous-marines de Yonaguni (Micronésie)

Sa datation a révélé que l'édifice remontait à au moins 8000 ans av. J.-C.

yoma_plan.gif

La petite île de Yonaguni est une des îles de "Yaeyama" au sud-ouest d'Okinawa, c'est le point le plus occidental du Japon, située à l'est et très proche de Taiwan. Yonaguni est géologiquement plus lié à Taiwan qu'au Japon (on a aussi découvert des ruines sous-marine à Taiwan dans les eaux de Penghu islands). Les structures de Yonaguni fut tout d'abord découverte, par 22 mètres de fond, par des plongeurs. Les populations de la zone pensaient que c'était une construction naturelle.

 

yoma02.jpg  yoma03.jpg Le professeur Masaki Kimura, un géologue de l'université Ryukyu à Okinawa, qui fut le premier scientifique à étudier le site, a conclu que la mystérieuse structure de 5 étages avait été bâtie de la main de l'homme. "Cet objet n'a pas été façonné par la nature. Si cela avait été le cas, on pourrait s'attendre à trouver des débris dus à l'érosion autour du site, mais il n'y a pas de fragments de roche ici . La découverte de ce qui apparaît être une route entourant la construction est une autre preuve de la nature artificielle du bâtiment. Elles pourraient précéder les pyramides d'Égypte de près de 5000 ans". Le professeur a aussi déclaré lors d’une interview en septembre 1999 que l’on pouvait clairement voir qu’elles étaient des constructions faites par l’homme. Elles avaient des rues, des escaliers à angle droit avec des trous ronds dans le rocher qui semblaient prévus pour l’insertion de piliers de pierre, etc.

yoma15.jpg

Jusqu'à récemment, les chercheurs les plus en pointe pour ce qui est des grands bâtiments antiques dans le monde étaient généralement d'accord sur le fait que les édifices les plus anciens ayant une taille et une complexité architecturale importantes, les pyramides d'Égypte, n'avaient pas plus de 5000 ans.

 

yoma_tete.jpg

 

La découverte d'une statue de tête humaine, qui ressemble beaucoup aux têtes Olmèques ou aux Moas de l'île de Paques et des hiéroglyphes était particulièrement convaincante du fait que les ruines au sud de L'île Yonaguni tirent leur origine d’une civilisation préhistorique.

Plus tard, prés de la statue de tête humaine géante, des groupes de hiéroglyphes furent trouvés. Ceci indique que les constructeurs des ruines sous-marines appartenaient à une civilisation hautement avancée.

La datation du site de Yumaguni a révélé qu'il remontait à au moins 8000 ans av. J.C. Une structure, qui apparaît comme étant l'une des plus vieille construction d'envergure du monde (deux fois l'âge des pyramides d'Égypte). Cette "ziggourat" (temple sumérien) rectangulaire en pierre, retrouvée au fond de la mer du Japon, près des côtes nippones, pourrait être le premier témoignage d'une civilisation encore inconnue de l'âge de pierre, de l'avis même des archéologues. Le monument fait environ 183 mètres de large, et 27 mètres de haut.

D'autres structures ont été trouvées dans la région, d'une distance de 500 kilomètres entre Yonaguni et Okinawa. Elles incluent des rues pavées et des carrefours, d'énormes autels, des escaliers menant à de larges places, des pylônes...

yoma_symboles.jpgD’importantes découvertes furent faites à l’Ouest de l’île. En 1990, des plongeurs ont découvert une pyramide géante faite de rochers. Cette pyramide était de 183 mètres de largeur, et de 27.43 mètres de hauteur ; Elle fut construite avec des rochers rectangulaires, et avait 5 niveaux. Il y avait aussi plusieurs petites constructions tout prés ressemblant à la pyramide géante. De telles mini pyramides se composaient de couches de pierre, avec des largeurs de prés de 10 mètres et une hauteur de prés de 2 mètres.

Ci-contre: Groupes de hiéroglyphes découverts dans les ruines sous-marines

 

Des géologues de l’Université de Ryukyu, impliqués dans cette étude ont conclu que c ‘étaient des constructions faites par l’homme, et qu'elles n’avaient pas une origine naturelle. Autrement, il y aurait un tas de pierres du à l’érosion, et cependant pas une seule pierre n’a été trouvée. De plus, il y avait des vestiges ressemblant à des rues entourant la pyramide, ce qui indique aussi que ce n’était pas un résultat naturel. Des plongeurs géologues de l’Université de Boston aux Etats Unis ont découvert que les escaliers géants étaient construits avec des séries de couches de rochers d’un mètre de haut, qui ressemblaient à des pyramides avec des escaliers. Bien que l’on puisse émettre l’hypothèse qu’une telle structure fut formée par des rochers brisés par l’érosion de l’eau, des éléments d’escaliers aussi bien taillés, résultant d’un processus naturel, n’ont jamais été trouvés. Les archéologues de l’Université de Londres pensent que les constructeurs devaient être au moins au niveau des anciennes civilisations telles que celles de la Mésopotamie et de la Rivière Indienne .

Selon un professeur de géologie de l’Université de Tokyo, la région a du sombrer il y a prés de 10.000 ans, c’est à dire, lors de la dernière période glaciaire. Cependant, d’après les compréhensions scientifiques modernes, les etres humains étaient encore primitifs, tuant les animaux pour ensuite les manger. Il est improbable qu’ils aient été capables de construire de telles structures ressemblant à des pyramides. Quelques personnes pensent que ce serait le fait d’une culture inconnue.

 

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Mystères d'Histoire
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 17:20

Cette critique du supplément Nephilim "Testament" a déjà été publiée dans Backstab n°14, p53. C'est l'oeuvre de  David Benoît.


testament.jpgDepuis le temps qu’on nous en parle…

Cette fois ça y est, l’apocalypse n’a jamais été aussi proche. On nous a fait mousser avec depuis des lustres et tous les joueurs se disaient que c’était du bluff et que ça n’arriverait jamais. Eh bien c’est tout faux. On y est et il est trop tard pour faire demi-tour. Bon, disons que vous avez encore un peu de répit jusqu’au premier volet des Chroniques de l’Apocalypse et après on rigole plus.

Le supplément est découpé en cinq parties, une pour chaque arcane mineur et une en bonus pour les Bohémiens. Chaque arcane mineur présente sa vision de l’apocalypse et ses projets pour plus tard. Des secrets innommables sont révélés et il vaut mieux être bien calé dans son siège avant d’en lire trop d’un coup. Du concret me direz-vous ? Allez, voilà quelques exemples : Akhénaton est le jumeau de Prométhée et c’est lui qui a prévu une place pour les 4 arcanes mineurs en plus des 22 majeurs ; Le Pélican est un Rose+Croix qui nous fait un trop du genre « il ne peut en rester qu’un » ; les sauriens ne sont pas morts ; Tubalcaan est de retour et c’est pas le seul…

 

Des petits nouveaux

Peuple élu dont la tâche est d’assister et de protéger la communauté Nephilim, les Bohémiens sont divisés en quatre Kumpania : Roms, Gypsies, Mannushs, Gitans, plus la Kumpania perdue des Tsiganes. Chacune est dirigée par un couple princier parmi lesquels on compte Salomé, Esmeralda et Sara. Et pour mener à bien leur tâche, Akhénaton (toujours lui) les a dotés du Ka-Brume, sorte d’excroissance de son pentacle aux pouvoirs mystiques. Ce Ka-Brume leur permet de lire dans la mémoire de leurs ancêtres, prédire l’avenir, etc.

Les Synarques, que l’on découvre enfin, sont assez surprenants. Ils vénèrent un simple caillou qu’ils appellent la Pierre Angulaire et qui a la particularité d’être conscient et de connaître l’équation du monde. Cette Pierre était là bien avant les Kaïm et c’est elle qui contacte les apprentis qu’elle sélectionne durement. En fait, la plupart des membres de la Synarchie ne savent même pas qu’ils en font partie.

 

Des complots dans les complots

Evidemment, chaque arcane mineur se considère comme le plus à même d’accomplir sa destinée et tous se tirent joyeusement dans les pattes. Malgré son côté un peu fourre-tout, rarement un supplément ne vous aura appris autant de choses en si peu de temps. C’est un condensé de révélations toutes les plus surprenantes les unes que les autres et j’avoue que parfois on s’y perd un peu. Testament est surtout prévu pour préparer la campagne des Chroniques de l’Apocalypse qui arrive très prochainement et on sent déjà des pistes se profiler. A part ça, c’est un peu délicat à utiliser brut pour vos pauvres Nephilim tellement les intrigues sont énormes. Si pour vous cette fin de millénaire est synonyme d’apocalypse, achetez les yeux fermés.

 

 

Note 8/10

 

Pour en savoir plus sur ce supplément et découvrir d'autres critiques, rendez-vous sur la page du GRoG.

 

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Nephilim
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 15:57

Cette critique du supplément Nephilim " Les Akasha" a déjà été publiée dans Backstab n°10, p41. C'est l'oeuvre de  David Benoît.


2946.jpg

 

Dans l’univers occulte de Nephilim, l’Akasha est un élément majeur. Il s’agit de Plans Subtils cristallisés dans le Ka-Soleil par l’inconscient Humain et dans lesquels peuvent entrer physiquement les Nephilim. Bien souvent, ils correspondent à des moments figés de l’histoire ou ien encore donnent vie à une œuvre artistique.

Ce supplément de cent dix pages apporte de nombreuses précisions qui sont les bienvenues. Une petite moitiée décrit les principes de fonctionnement des Akasha alors que le reste fournit une série d’exemples explicatives mais trop longs par rapport au reste.

La première partie était attendue par les joueurs depuis bien longtemps et c’est certainement la meilleure. Il s’agit tout d’abord de questions que tout le monde se pose (qu’arrive-t-il à un Nephilim qui meurt dans un Akasha ? Comment fonctionnent les compétences de magie ?...) et auxquelles on obtient enfin une réponse claire et définitive. Puis vient le gros du sujet : la description de la nature même des Akasha. On y apprend que ceux-ci sont répartis en trois strates superposées les unes aux autres. Les Rives sont des univers arrêtés à un moment précis de l’histoire. Elles sont suivies des Ecumes, issues des rêves des artistes et penseurs : tableaux vivants ou utopies réalisées, ces Akasha peuvent être dangereux pour un Nephilim qui s’égare facilement dans une œuvre inachevée. Enfin, les Archipels Pélasgiques regroupent les Plans Subtils les plus éloignés. Ils sont les incarnations des terres de légendes, Camelot ou autres Thuatha de Dannan qui ont marqué le Temps Sacré et où vivent encore les premiers hommes.

La grande nouveauté réide dans le fait de pouvoir voyager entre les Akasha, permettant bel et bien de poursuivre un voyage initiatique au travers des Plans Subtils. Certains Nephilim, les Pérégrins d’EntreMondes, ont choisi ce voyage comme une voie menant vers l’Agartha. Ils utilisent des artefacts leur permettant de trouver et de passer les portes entre les Plans Subtils et passent ainsi de Rives aux Ecumes et des Ecumes aux Archipels. Les Pérégrins d’EntreMondes espèrent retrouver un âge d’Or éternel où ils pourraient fuir l’apocalypse en progressant vers l’Agartha. Bien qu’étant une voie à part entière (très suivie par l’Arcane de l’Amoureux), l’errance dans les Akasha est une voie difficile pour les Nephilim.

Les sept exemples fournis sont peu innovants mais, associés à la partie système, les idées de scénarios foisonnent. Finalement, un supplément qui laisse une impression mitigée entre la compréhension nouvelle apportée aux Akasha et le peu de pages intéressantes sur le livre dans son entier. Mais pour les sceptiques dont je faisais partie au départ, les Akasha surprennent par leur richesse et on comprend mieux leur intérêt en terme de scénario. Un supplément à réserver aux curieux et aux MJ désirant écrire sur ce thème.

 

Note 7/10

 

Pour en savoir plus sur ce supplément et découvrir d'autres critiques, rendez-vous sur la page du GRoG.

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Nephilim
commenter cet article
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 17:17

19-couv2_vignette300px.pngCe palimpseste marque la réalisation d'un challenge passé en 2011 : nous voulions prouver au monde profane que les Héritiers de Babel étaient toujours capables de faire vivre Nephilim à travers un planning de publications précis.

 

Le défis est relevé et nous terminons l'année par le scénario "Soma Abscondita", de Fabien Clavel, avec la participation d’Éric Paris et Isabelle Périer.

 

Bien entendu, ce dernier (déjà publié dans Casus Belli NF n°13) a été révisé pour appuyer la sortie de Nephilim 4.

 

Il été spécialement conçu pour les joueurs débutant à Nephilim. Il vous propose de découvrir l’univers grâce à une intrigue simple qui présente comme intérêt supplémentaire de mettre en scène certains des personnages du roman de Fabien Clavel : Le Syndrome Eurydice. Il a été réédité aux éditions Mnémos dans le premier tome de l’intégrale Nephilim : Les Déchus. Soma Abscondita est un scénario ouvert. Vous trouverez un résumé de l’histoire conduisant aux évènements que vont vivre les PJ, puis une présentation des personnages et des factions et enfin les lieux importants qui seront chacun une pièce permettant d’arriver au dénouement.

 

 

Télécharger le palimpseste 19 sur le site des Héritiers

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Nephilim Palimpsestes
commenter cet article
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 21:08

7 posters de 40 par 60 cm en couleurs. 30e

 

atlas-du-mythe-6.jpg

L’Atlas est composé de 7 posters en couleurs.

 

L’un, au format paysage, retrace les trajets de 6 campagnes de L’Appel de Cthulhu : Les Masques de Nyarlatothep, Les Oripeaux du Roi, Par Delà les Montagnes Hallucinées, Les Ombres de Yog-Sothoth, Le Rejeton d'Azatoth et Les Fungi de Yuggoth.

 

Ces itinéraires sont matérialisés « à l’ancienne », façon punaises et ficelles colorées. Une frise chronologique complète ce poster et situent plusieurs autres aventures de L’Appel entre 1919 et 1933.

 

Les autres posters, au format portrait, présentent les différents lieux d’activité du Mythe.

 

Le tout est largement annoté et illustré.

 

 

Mon avis


Côté réalisation, l’Atlas est véritable une réussite. Le style graphique est parfaitement maîtrisé et le rendu particulièrement réaliste.

 

Par contre, côté usage, c’est une autre histoire… Outre l’espace qu’il vous faudra pour les afficher (3m), les cartes comportent trop d’informations pour que vos joueurs puissent les consulter. N’imaginez donc pas mener la campagne des Masques de Nyarlatothep avec les posters dans votre salon !

 

Donc à moins de disposer d’un bureau consacré à la préparation de vos scénarios (où vous pourrez explorer à loisir ces magnifiques cartes), vous devrez user de beaucoup d’imagination pour les partager avec vos Joueurs.

 

Au final, l’esthétique de ces cartes séduira mais bien peu risquent de laisser leur emprunte sur le mur de votre salon.

 

Note : 2/5

 

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Mes critiques
commenter cet article
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 15:21

Cette critique du supplément-campagne Nephilim " Loa" a déjà été publiée dans Backstab n°12, p45. C'est l'oeuvre de  David Benoît.


loa.jpg

Voilà une campagne qui décoiffe !!! Loa est un supplément de 190 pages qui entraînera vos Nephilim très loin dans les mystères du Vaudou. Divisée en trois actes eux-mêmes séparés en trois scènes qui constituent des scénarios jouables en une à deux séances, Loa est un monstre de précision et de détails, Les auteurs  ont pris le temps de soigner des descriptions ultra-détaillées sur tous les lieux, PNJ et complots que les  personnages vont être amenés à rencontrer.

La campagne commence à Paris et fait voyager les Nephilim jusque l'Île d'Haïti en passant par la Floride.

On y aborde les thèmes du Vaudou, des zombies, du sombre mystère Selenim et des étranges templiers américains. Les joueurs voyageront dans les sphères de l'île et rencontreront les Loa, ces esprits à mi-chemin entre le Nephilim et le Kaïm et dont Agoué et le sombre Baron Samedi sont les grandes figures. Mais au cours de leur quête, les PJ auront à comprendre l'origine du Vaudou et découvrir une nouvelle voie vers l'Agartha. La vision que les auteurs développent du Vaudou est intéressante et apporte du sang neuf à l'univers de Nephilim (même si les PJ viennent encore une fois tout chambouler). En fait c'est plutôt un bon, voire très bon, supplément qui a le seul défaut de pousser encore plus loin le grosbillisme des PNJ avec des Nephilim frôlant les 100 points de Ka. On distingue clairement une volonté de faire un supplément irréprochable pour couper court aux critiques habituelles et ça fait du bien. C'est une campagne qui rassure sur les orientations du jeu dans l'avenir et on espère un supplément sur l'Afrique ou même l'Asie occulte.

 

 

Note 7/10

 

Pour en savoir plus sur ce supplément et découvrir d'autres critiques, rendez-vous sur la page du GRoG

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Nephilim
commenter cet article
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 22:45

Cette critique du supplément Nephilim " Le Compagnon" a déjà été publiée dans Backstab n°15, p42. C'est l'oeuvre de  David Benoît.


lecompagnon.jpg

Depuis le mois d’avril 1994, Multisim nous promet un supplément comprenant de nouvelles règles, de nouveaux métamorphes, une carte des conjonctions magiques et bien d’autres choses encore. Et c’est ainsi que devait se présenter le Compagnon à l’époque : une sorte d’hybride entre un guide du joueur et un guide du maître. Cependant, quand on regarde l’ensemble des parutions de la gamme Nephilim, un tel supplément – très orienté système – aurait désorienté bon nombre de joueurs.

Avec cinq ans de retard (record quasi inégalé, ex æquo avec les Rose+Croix), Nephilim se voit enrichi d’un Compagnon qui n’a pas du tout la tête qu’on attendait. Il s’agit d’un livre de petit format pour 144 pages bien remplies et traitant de tout, sauf de ce qui était annoncé. Ce guide pratique décrit chacune des vingt et une époques d'incarnation contenues dans les règles de la seconde édition en détaillant, une par une, les quêtes auxquelles vos Nephilim ont peut-être participé. Vous savez ... lorsque vous avez créé votre personnage ... ces grandes intrigues de l'histoire occulte ... décrites en une ligne. Eh bien désormais, chacun de ces moments forts de l'histoire Nephilim sont décrits, en détail sur une page. Chaque période d'incarnation possède entre quatre et six de ces quêtes pour un total de près de cent ! Certaines ont été modifiées.

Ce supplément est donc destiné au joueur qui souhaite créer un personnage plus ancré dans l'histoire invisible. 

Mais le Compagnon est également dédié il tous ceux qui souhaitent connaître la grande épopée des Nephilim au cours de l'Histoire. Page après page, ce sont les plus grands moments de l'humanité qui sont marqués à jamais du sceau des fils de l'éther. Le Compagnon vous les fait partager.

 

Note 7/10

 

 

Pour en savoir plus sur ce supplément et découvrir d'autres critiques, rendez-vous sur la page du GRoG.

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Nephilim
commenter cet article