Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 13:53
Critique Byzance An 800

Le nouveau supplément de L'Appel de Cthulhu est critiqué par Rôliste.TV.

Byzance an 800 est le premier supplément de la collection le mythe au cœur de l’histoire

Vous avez toujours rêver de jouer une aventure dans la Grande Cité de Constantinople. De parcourir les derniers vestiges de l’Empire Romain tout en démasquant les créatures du mythe qui se cachent derrière de sombres complots. C’est désormais chose possible grâce au supplément Byzance An 800 disponible chez Sans Détour.

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Mes critiques
commenter cet article
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 20:18
Critique de Wastburg

Fétigue Grigou partage son retour d'expérience avec nous sur le jeux de rôles Wastburg.


Wastburg, expériences mitigées

Notez le pluriel dans le titre car je vais écrire ici au sujet du roman et du jeu de rôle Wastburg de Cédric Ferrand.

D'abord, et brièvement, le roman. Ce fut une lecture agréable, surtout en raison du style haut en couleur de l'auteur et du décalage de certaines situations avec les canons du genre médiéval fantastique. Par contre, le choix des différents points de vue et une histoire somme toute très banale m'ont gâché l'expérience de lecture. Bref, je refermai ce livre avec une impression mitigée, mais avec l'envie d'explorer plus avant cette cité finement décrite. Alors j'optai pour la solution de tester le jdr éponyme.

Et donc nous voici réunis, mes joueurs habituels et moi pour jouer l'aventure "Tout est gras dans l'verrat" dont le format court convenait à cette soirée de découverte. Présentation de l'univers et création de perso expédiées en 30 minutes, avec l'option de créer des gardoches bernois (aucun de mes joueurs ne connaissant le roman).

4 heures plus tard, et quelques péripéties savoureuses en mémoire, le bilan est "tiède" (pour ne pas répéter mitigé). Mes joueurs ont tous beaucoup d'années d'XP en jdr (plus de 20 ans en moyenne) et force est de constater que les habitudes ont la vie dure. L'univers et l'aventure ont bien plu (grâce au décalage évoqué plus haut, comme dans le roman) mais le système a pas mal refroidi les ardeurs. Derrière mon écran, l'expérience de jeu a été appréciable - pas de jet de dés, que de la description et de la réaction. Mais les joueurs ont eu beaucoup de mal a s'engager dans des actions variées, alors que le principe de la question fermée est très simple. Pire encore, les joueurs ne sentaient quasiment aucune différence entre leurs personnages face à une action donnée.
Je m'explique : les Traits permettent de définir le personnage et c'est une bonne idée. Ensuite, ils sont censés faciliter des jets de dés pour résoudre des actions. Et jusque là, cela se conçoit aisément. Mais le hic, c'est que leur utilisation n'est possible qu'avec la dépense conjointe d'une Aubaine (grosso modo un point de héros - ou de zéros dans cet univers !). Donc pas d'Aubaine = pas d'avantage lié à la définition du personnage. Et ça, c'est plutôt rude. Les seuls modificateurs gratuits proviennent soit des conditions extérieures soit du matériel utilisé.

Prenons un exemple : nos gardoches poursuivent un nourrain qui vient de sauter au-dessus d'une crevasse. Ils s'interrogent "Mon gardoche sautera-t-il sans risque le gouffre ?" Tout le monde lance un dé 6. Et bien, le gardoche avec le Trait "Agile comme un félin" qui n'a plus d'Aubaine aura les mêmes chances que ses camarades. Avouez que c'est un peu dru pour un gars qui voulait que son perso soit connu pour ses prouesses athlétiques !
Le problème se situe aussi au niveau du flux des Aubaines durant la partie. Durant notre test, il y eut beaucoup de résultats "6" qui font perdre une Aubaine à chaque occurrence, et très peu de "1" à l'effet inverse. Passée la première heure, la réserve d'Aubaines communes était vide, et les galères ont commencé.

Ma curiosité piquée, et ma mémoire défaillante, j'ai relu le système FU (Free Universal RPG de Nathan Russell) dont est inspiré celui de Wastburg pour comparer les deux. La base est inchangée (1 dé 6 avec 6 résultats différents) mais les Descripteurs (équivalents des Traits) s'utilisent indépendamment des FU Points (équivalents des Aubaines). Corollaire à cette idée : il faut limiter l'utilisation des Descripteurs en définissant des Scènes (séquences découpant la narration). Voilà l'ajustement ce qu'il manquait pour jouer selon nos goûts, à notre table. Mes joueurs avaient bien intégré le fait qu'ils allaient jouer une bande de bras cassés, mais à ce point-là, ce fut un brin décourageant.

En résumé, si je devais rejouer à Wastburg, j'utiliserais les Traits pour changer le résultat du dé sans la dépense d'Aubaine mais en définissant le cadre de chaque Scène. Et de plus, les PJ pourraient dépenser une Aubaine par Trait correspondant à l'action entreprise une fois par Scène.

Par ailleurs, le jdr en tant qu'objet est excellent : 3 livrets écrits très petits, bourrés d'infos, pas redondantes avec le roman et très complets (règles + univers + scénario). La fiche du GROG est plus complète que moi.

Bref, Wastburg, c'est bien mais avec des joueurs avertis et peut-être quelques ajustements de règles.

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Mes critiques
commenter cet article
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 20:44

Après un premier épisode très complet (à découvrir ici), notre spécialiste de L'Appel de Cthulhu s'attaque au premier chapitre de la très célèbre campagne Les Masques de Nyarlathotep.

Amis MJ, ne manquaient pas ses précieux conseils pour l'épisode New-Yorkais qui lance la campagne.


Vidéo réservé aux MJ.

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Cthulhu
commenter cet article
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 19:06

RealtimeBoard est un outil idéal pour les jeux de rôles d'enquête. Vous pouvez organiser, lier et relier toutes vos découvertes et conclusion avec une facilité déconcertante !


Idéal pour analyser, compiler, regrouper ou simplement se souvenir à travers un seul mot d'ordre : intuitif.


Alors si vous envisager de démarrer la campagne des Masques de Nyarlathotep (pour l'Appel de Cthulhu) et que vous ne jouez pas toutes les semaines, RealtimeBoard sera un précieux allié pour les souvenirs de vos Joueurs.


A utiliser sans hésiter.

https://realtimeboard.com

RealtimeBoard : le tableau blanc idéal

D'ailleurs, Fétide Grigou qui est aussi de cet avis. Jugez plutôt :

Je partage ici une découverte récente qui m'est très utile pour la préparation de mes parties : RealtimeBoard.

Il s'agit d'un tableau blanc virtuel...infini ! Vous pouvez y ajouter du texte, des notes, des images, des vidéos, des documents pdf, relier les éléments, tracer à la main des dessins. De plus, vous pouvez partager son utilisation avec plusieurs joueurs. Pour ma part, il m'a servi récemment à présenter un compte-rendu d'une partie de The Laundry que nous avions mis en pause pendant un mois. Pour rappeler tous les indices et situations vécues, j'ai hésité à écrire un long texte. Alors j'ai opté pour une approche plus visuelle et collaborative.

L'utilisation du tableau est très simple et intuitive. Si vous préférez prendre du temps, en deux vidéos de deux minutes, vous maîtriserez l'essentiel des fonctions. Puis n'hésitez pas à inviter vos amis pour qu'ils puissent ajouter leurs annotations et commentaires.

Je vous propose de découvrir celui que j'ai utilisé comme aide-mémoire sur notre aventures "Ombres sur le Kafiristan". Je pense qu'il donne un bon aperçu du potentie
l de cet outil.

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Outils rôlistiques
commenter cet article
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 18:56

Rôliste TV a 4 ans déjà et pour vous remercier nous avons fait une petite vidéo anniversaire avec un concours dedans.
Aimez, Partagez et commentez cette vidéo sur notre facebook (http://www.facebook.com/rolistetv) pour avoir une chance de gagner un jeu de rôle (du 7 au 21 juin 2014).

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Actualité rôlistique
commenter cet article
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 18:52
Le jeu de rôle Vampire revient

On pensait le Monde des Ténèbres moribond, voire mort et enterré. En effet, depuis le reboot de cet univers il y a un peu plus de dix ans et la disparition discrète de son éditeur (donc, par extension, l'arrêt de la gamme), nous n'entendions plus parler de ces Vampires, Loups-Garous, Mages et autres créatures surnaturelles qui ont été, pendant toutes les années quatre-vingt dix, parmi les plus gros best-sellers du jeu de rôle. Et là, en l'espace de quelques semaines, on apprend que Vampire, principale composante du Monde des Ténèbres, va revenir en France dans deux versions, chez deux éditeurs.

La première s'appelle Blood and Smoke. Il s'agit d'une nouvelle version de Vampire: le Requiem qui va sortir chez l'éditeur des Ombres d'Esteren Agate RPG. Le second jeu proposé est la traduction de la l'édition vingtième anniversaire de Vampire : la Mascaradechez Arkhane Asylum Publishing (ex Bibliothèque Interdite). Autant dire qu'entre les fans qui ne jurent que par la Mascarade et ceux qui ont su être séduits par Réquiem, la bataille commerciale risque d'être rude ! Cela est d'autant plus intéressant que ces deux ouvrages n'ont jusqu'ici jamais été commercialisés en même temps sur le marché.

Puisque l'on a déjà consacré un petit article à Blood and Smoke (voir ICI pour plus de détails), intéressons nous maintenant à Vampire : la Mascarade édition 20ème anniversaire. « Vampire La Mascarade a, dès sa sortie, bouleversé tous les standards du jeu de rôle en permettant aux joueurs d’interpréter pour la première fois des créatures monstrueuses : les vampires. Dans un monde gothique-punk, reflet déformé et corrompu du notre, les vampires immortels ont créés leur propre société. Régit par des codes et des règles étrangères, la société vampirique existent depuis la nuit des temps et contrôle presque tout les aspects de notre civilisation. Mais ce monde de la nuit est en guerre permanente: chaque faction de vampire tente de prendre l’ascendant sur l’autre, en détruisant tout ce qui se trouve sur son chemin. Les nouveaux vampires ne sont des pions dans le jeu machiavélique du Jyhad que se livre les anciens, et l’humanité n’est rien de plus qu’une nuisance ou un simple moyen de parvenir à ses fins ».

Cette nouvelle édition n'est cependant pas une création française, comme le précise Arkhane Asylum Publishing : « Vingt ans après la sortie du premier livre de règle, l’équipe de White Wolf décida de créer l’édition absolue de Vampire La Mascarade en commémoration de l’anniversaire de sa création. D’après ses créateurs, Vampire La Mascarade, Edition 20e anniversaire, est l’édition définitive, complète et finale de ce jeu mythique ». En terme de background, on pourra jouer aux origines du jeu, ou après la timeline proposée à l'origine parWhite Wolf.

C'est un ouvrage de cinq cent pages couleurs qui va être proposé. « Le nouveau livre de base regroupe aussi des informations de plus de 10 autres ouvrages: ainsi, vous trouverez tous les clans, toutes les lignées de sang, tous les pouvoirs jusqu’au niveau 9 et tous les atouts et désavantages. Le système de jeu a été revu, corrigé et amélioré dans un processus participatif ouvert à la communauté des fans qui a permit d’arriver à un niveau de simulation parfait ». Au niveau esthétique, Tim Bradstreet, dessinateur phare de la gamme, est annoncé au générique de ce nouveau jeu.

Si vous souhaitez en savoir plus, Arkhane Asylum Publishing a accordé à nos confrères deDi6Dent une interview qui permet d'en savoir plus sur le processus et le suivi éditorial prévu. Cette interview est disponible dans le dernier numéro du Fix (à télécharger ICI). Pour l'instant, le jeu est prévu pour cet été, probablement pas la semaine prochaine (car c'est la semaine prochaine, et oui), mais dans le courant du mois de juillet. Par la suite, l'éditeur a annoncé la traduction de la gamme Vampire 20ème anniversaire.

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Actualité rôlistique
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 21:58

Après avoir largement tenté d'influencer mon (peut-être futur) MJ à Star Wars Edge of Empire en lui remettant le kit d'initiation, je n'avais d'autre choix que d'encourager et orienter ses lectures... sur cette même voie.

 

Alors, pour Mister D., voici un panorama des critiques et aides de jeu liées aux différents suppléments de cette nouvelle mouture de Star Wars Edge of Empire.

 

Bien entendu, je suis déjà prêt à imprimer les aides de jeu pour notre prochaine partie !

 

Une seule question donc : on joue quand ?!

Les critiques :

- Le Kit d'initiation, sur Radio Rôliste #26 (22:50), Radio Rôliste #29 (1ère critique) ou Rôliste.TV

- Par-delà la bordure, sur Scifi-universe.com

- Aux confins de l'Empire (livre de base), sur Radio Rôliste #31 (1ère critique) ou Rôliste.TV

- The Jewel of Yavin, sur Radio Rôliste #34 (1ère critique),

Les ressources mises à disposition par l'éditeur :

- Le Hutt à le bras long (une aventure PDF gratuite)

- Sous le Soleil Noir (une aventure PDF gratuite)

- la page des autres ressources mises à disposition par l'éditeur !

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Mes critiques
commenter cet article
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 10:05

Enfin : Di6Dent N°11 est annoncé !
 

Si ce numéro a, pour la première fois, pris du retard sur sa sortie, nos copains de la Rédac6on s'en explique sur sa page Facebook.


Mais pas de panique, pour patienter nous pouvons découvrir la couverture du prochain numéro et un sommaire particulièrement chargé en scénarios :


• une avant-première Americana, le prochain jeu  d’Yno à sortir chez John Doe
• un Rôle over the World consacré à l’Allemagne

• un thema «ils nous cachent tout», qui traitera  du secret dans le jdr
• et une tonne de scénarios ! L’Appel de Cthulhu, les Lames du Cardinal, Nephilim, Byzance An 800, Ryuutama, Star Wars et une campagne Lacuna !

 

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Actualité rôlistique
commenter cet article
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 09:58

Critique d'Ars Magic, par Rôliste.TV

 

Ars Magica est un jeu médiéval-fantastique dans l’Europe de 1200 après J.C. environ où les joueurs vont incarner des Mages affiliés aux mystérieux et puissant ordre d’Hermès. Au sein de cet ordre, il existent plusieurs courants regroupés sous 13 “maisons”, chacune possédant une philosophie propre. Tout Mage de l’ordre d’Hermès…

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Mes critiques
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 21:40

Retrouvez une critique très complète de Subabysse, issue de khimairaworld.

Pour ma part, malgré sa qualité indéniable, il souffre d'un manque de caractère par rapport à Polaris.

Mais force est de constater que le côté graphique du jeu et l'accessibilité des règles sont de gros avantages...

 

Les rôlistes, qui se plaignent parfois des univers un peu trop calqués les uns sur les autres parmi les jeux de rôles sur le marché, sont cordialement invités à se tourner vers Subabysse publié par les Ludopathes.

 

Ce livre de plus de deux cent dix pages, copieusement illustrées et colorées, met en scène un univers original car subaquatique (comme son titre l’indique d’ailleurs clairement). Il s’agit de notre bonne vieille Terre, dévastée par un raz de marée due à la colère divine (si l’on se réfère aux explications théologiques des prêtres vivants à cette époque future). Après cette montée des eaux, l’espèce humaine a trouvé refuge sous la surface. Quelques guerres d’invasions plus tard, le lecteur découvre les huit pays qui ont développés des gouvernements au cœur de cités sous-marines (protégées par des dômes ou construites sous la roche des abysses). Un monde où l’aventure et le danger côtoient les intrigues politiques.

 

L’univers est assez bien détaillé. De ses grandes lignes, incluant la chronologie depuis la catastrophe planétaire, en passant par une foule de détails. Comme le nom des membres du gouvernement planétaire, par exemple, constitué de huit représentants des pays du monde. Les croyances sont abordées, de même que les différentes sortes de cités, les unités spécifiques et tout un tas d’autres renseignements (les mois de l’année, la monnaie, etc.).

 

Pour résumer rapidement, l’industrie de Subabysse est tributaire d’un minerai (servant tout à la fois de carburant, de munition, de monnaie, et de source d’énergie) connu sous le nom de «Propergol». Ce dernier est issu de mines creusées dans les profondeurs abyssales des océans. Son exploitation étant extrêmement difficile, d’un point de vue technique comme physique, la tâche est confiée à des mutants traités en esclaves. Même s’ils peuvent adopter bien des formes, lesdits mutants sont considérés comme une espèce maudite par les Dieux. En conséquence de quoi ils sont chassés et capturés pour servir dans les mines, devenir animaux de compagnie ou bêtes de somme, voire même jouets sexuels ou gladiateurs. Bref, il faut de tout pour faire le monde de Subabysse!

 

L’aspect simulation est encore plus détaillé avec ses nombreuses illustrations permettant de se faire une bonne idée des combinaisons de plongées, des armes et des véhicules (avec échelle comparative via une silhouette humaine). Plusieurs tableaux détaillés faciliteront la vie du meneur de jeu. Sans oublier de nombreux sujets techniques comme la plongée en général (décompression, hautes pressions, vision aquatique, mélanges respiratoires), mais aussi la génétique (qui est une sorte de passe-temps favori des scientifiques dans le jeu), les grades de l’armée et de la police, les maladies, les poisons, difficile de dresser une liste exhaustive.

 

Concernant les règles de jeu proprement dites, les joueurs sont définis (en plus de leur pays d’origine, leur profession, leurs qualités et défauts, etc.) par quatre caractéristiques (Force Mentale, Technique, Physique et Habilité) plus une (Facteur Chance) représentées par un pourcentage (qui ne peut dépasser 50%). Des aptitudes dépendent de ces scores et leurs valeurs se cumulent lors d’une action. Cette dernière étant réussie si le jet de pourcentage (2d10 ou 1d100) est inférieur ou égal à la somme en question (aptitude + caractéristique). Un système ultra simple! Bien sûr, le meneur de jeu est invité à apporter des modificateurs (bonus ou malus) en fonction du niveau de difficulté (via un tableau spécifique équivalent de l’antique «charte angoumoise»). La progression des personnages se fait via un cumul de réussites (réalisées sans bonus) cochées durant la partie. En fonction des choix des joueurs, ils pourront utiliser ce système pour améliorer l’aptitude liée aux réussites cochées ou mettre ces dernières en réserve pour acheter, à terme, d’autres aptitudes inconnues, par exemple.

 

Que serait un jeu de rôles sans scénarios? Justement, six histoires, clés en main, attendent le meneur de jeu à la fin du livre. Elles commencent tranquillement avec une croisière de rêve, un peu mouvementée, pour se terminer tout près de la mort. De quoi profiter de l’ambiance de Subabysse durant de longues heures de jeu.

 

En conclusion, Subabysse est un jeu de rôles sortant des sentiers battus pour ce qui est de l’univers et du système de progression par l’expérience. Les illustrations servent brillamment le sujet (certaines sont caricaturales afin d’apporter une touche d’humour alors que d’autres insufflent vraiment une ambiance inégalable) Dans son ensemble, le livre est d’une lecture très agréable, surtout grâce à l’emploi du « je » dans plusieurs paragraphes. Cela donne souvent l’impression que l’auteur est simplement assis à côté du lecteur pour lui parler de sa création. De nombreuses notes et exemples dudit concepteur parsèment les pages afin d’aider au mieux le meneur de jeu et ses joueurs à prendre en main l’univers. Une bonne ambiance, des idées excellentes, que demander de plus? Des aides de jeu gratuites? Elles sont disponibles sur le site dédié au jeu! Vous y trouverez la fiche de personnage, les prétirés, des scénarios et leurs plans, merci les Ludopathes.

 

Dernier conseil, avant de plonger dans ses eaux, prenez une profonde inspiration, c’est toujours utile !

 

 

Suivez l'actualité sur www.subabysse.com

 

Source : www.khimairaworld.com

 

 

Repost 0
Published by leroliste.over-blog.com - dans Mes critiques
commenter cet article